Un amour extravagant dans l’invité de la semaine sur PHARE FM.

Un rendez-vous pour Un amour extravagant

Retrouvez dans l’invité de la semaine, sur Phare Fm Portes du Dauphiné, l’interview  intégral  consacré à mon premier roman : Un amour extravagant.

http://pharefm.com/rendez-vous/invite-de-la-semaine

http://pharefm.com/2017/02/24/invite-annie-steffen-amour-extravagant

J’ai rencontré Anais, la souriante journaliste de Phare Fm Portes du Dauphiné et voilà, vous découvrez aujourd’hui l’interview qui dévoile un peu plus des secrets de fabrication de mon premier roman intitulé : Un amour extravagant.

Une histoire d’amour pas comme les autres 

Que d’émotion, que de passion contenue ou exprimée dans cet échange. J’y ai mis toute ma foi, toute ma volonté.

Pour vous.

Parce qu’écrire, c’est avant tout donner le meilleur de soi (ou peut-être révéler le pire).

Mais pour une auteure chrétienne, c’est surtout témoigner et rendre justice à la puissance et à l’amour de Dieu.

Si vous avez aimé l’interview, alors, vous aimerez le livre.

Un amour extravagant vous attend sur amazon. Vous n’avez qu’à faire un petit clic pour vous le procurer.

Laissez vous emporter par cet “Amour”.

FORMAT EBOOK, sur Pc, Mac, tablettes, smartphone et liseuse. En téléchargeant l’appli gratuite.

https://www.amazon.fr/amour-extravagant-L%C3%AEle-rouge-ebook/dp/B01LXNPQVR

 

Un Amour Extravagant sur Phare Fm

Invitée sur Phare Fm, Portes du Dauphiné pour  mon roman, “Un amour extravagant”. 15 février 2017

Quel bonheur de se retrouver derrière un vrai micro, dans un vrai studio d’enregistrement, en compagnie d’une vraie journaliste, pour un vrai interview mené tambour battant !

Tout ça me rappelle mes débuts comme animatrice radio, il y a plus de trente ans !

Quelle joie de présenter mon premier roman, “Un amour extravagant” de pouvoir expliquer ce qui m’a motivé et ce qui brûle toujours dans mon coeur…

La dernière question d’Anais m’a fait réaliser avec plus d’acuité le sens de ma mission en tant qu’auteure.

Un appel, certes, à témoigner de l’Amour de Dieu qui restaure les coeurs brisés, qui agit dans les vies des couples déchirés pour redonner un sens, une liberté jamais égalée.

Mais surtout…

Une nécessité : je ne veux plus voir des couples chrétiens en particulier rester dans l’impasse.

Si le Christ a pu triompher de mes résistances, de mes égarements, des chaînes qui liaient et blessaient  mon compagnon,

Si le Christ a eu raison de la faillite d’une union de 30 ans, il peut le faire aussi pour vous,

Si vous le voulez un peu,

Tout est possible !

Voilà la raison pour laquelle je présente le roman sur cette page internet, pour interpeller et lancer un cri.

Oui, comme mon héroine Alice, il est possible de s’enferrer dans une relation passionnelle, dans la confusion mais d’émerger toute neuve, pleine d’espoir dans l’avenir.

C’est possible, Dieu l’a fait !

Ce n’est pas un conte de fées !

C’est mon histoire enrobée dans un écrin de fiction.

Bonne lecture !

 

 

 

La Saint-Valentin d’Alice ou la valse des sentiments

La Saint-Valentin d’Alice ou la valse des sentiments. 

« Ce soir-là, Didier et elle dînèrent en silence.

Alice, qui aimait éveiller les papilles de son mari en concoctant de bons petits plats, s’était contentée de préparer une salade verte et une omelette au parmesan. De toute façon, Didier se satisfaisait de peu. C’est elle qui se compliquait la vie pour lui faire plaisir ! Il mangeait toujours à toute allure sauf quand ils avaient des invités !

Ce soir, elle ne voyait plus pourquoi elle avait fait tant d’efforts pendant toutes ces années !

La dernière bouchée d’omelette avalée, Didier se leva brusquement, repoussa sa chaise sous la table et quitta la pièce en grommelant « je suis fatigué, je vais me coucher ». Il avait pris cette habitude depuis quelques mois et Alice supportait ses désertions avec fatalisme.

Elle regarda son assiette. Les larmes lui montèrent aux yeux.

Aujourd’hui, c’était la Saint-Valentin !

Son cœur se serra. Elle mit la vaisselle sale dans l’évier et gagna son bureau.

« Ma chère Alice, Hier comme c’était la Saint-Valentin, j’ai fait un poème pour toi. Accepte-le s’il te plait ! C’est mon cadeau pour toi, querida mia , en l’honneur de nos retrouvailles. Chau . »

***

Un monde entre la vie conjugale et la vie rêvée !

Un gouffre entre la solitude, l’ennui d’une relation conjugale qui s’étiole et cette tentation de vivre l’inconnu, de recevoir avec gratitude une invitation à s’échapper du quotidien mortifère.

Et quelle invitation !

Pour Alice, c’est cette magie de la « Saint-Valentin » portée par un désir languissant de considération et de romance mélés, qui va mettre le feu aux poudres.

 

 

Ce petit “rien” qui bouleverse…

Une petite étincelle, un poème, rien de bien « méchant » et voilà que tout bascule.

En addition à cet extrait du roman “Un amour extravagant”, je voudrais offrir, en ce jour de Saint-Valentin, à tous mes lecteurs ou futures lecteurs, une réflexion personnelle sur cette fête qui sème l’illusion, le désespoir et l’envie dans les cœurs blessés, et ne garantit rien. Vraiment rien !

Ecoutez “L’amour peut-il se programmer ?” et retrouver le texte et les photos sur

www.alliance-ruthetnoemie.org

LES VOEUX SINCERES D’UN AMOUR EXTRAVAGANT

D’UN NOEL A L’AUTRE… D’UN JOUR DE L’AN A L’AUTRE…

Extraits de la vie d’Alice-Scarlett-Annie

Alice perdue… NOEL 2011

« Noël apporta son lot de vrais bonheurs et de cruelles déceptions.
Sophie, en mission humanitaire en Thaïlande bavarda quelques minutes avec ses parents sur Skype. Le matin de Noël, sous le sapin orné de nouvelles guirlandes rouges et or, on avait rassemblé comme à l’accoutumée tous les paquets-cadeaux. Cette année encore, Alice les avait tous gâtés. Didier n’aimait que les « choses utiles » et il avait été exaucé. Elle lui avait offert une brosse à dent électrique dernier cri et un pull en cachemire beige. Pour son fils, elle avait choisi une sublime chemise en popeline noire et un bon d’achat qui lui permettrait de compléter l’équipement de son studio lyonnais. Laura avait reçu un peu d’argent et une jolie montre.
Ses enfants l’avaient comblée. Geoffroy avait déniché pour sa mère un plateau en argent aux lignes épurées et Laura lui avait donné avec un gros câlin, un énorme flacon de Chanel N°5 qui l’avait certainement ruinée……
Tous deux avaient écrit une carte de vœux où ils exprimaient avec effusion leur amour et leur gratitude. Curieusement, Geoffroy formait aussi le souhait que leur famille « reste unie en cette nouvelle année ».
Cette phrase-là avait plongé Alice dans une grande perplexité. En quoi leur famille se trouvait-elle menacée ? »

Alice retrouvée… NOEL 2012

« Ça va ma chérie ? Tu as encore mal ? »
« Non, Didier. Ne t’inquiète pas. Tout va bien maintenant, je n’ai plus mal. »
Didier referme doucement la porte qui couine encore. Ah, ces vieilles bâtisses !
« Ils n’auront pas faim et ils n’auront pas soif ; le mirage et le soleil ne les feront point souffrir car celui qui a pitié d’eux sera leur guide et il les conduira vers des sources d’eaux. »
La promesse qu’elle a lue ce matin dans le livre du prophète Esaie emporte le voile de tristesse qui couvrait son cœur depuis son réveil.
C’est Noël. Sophie dort près d’elle.
Elle n’a plus mal. »

J’ai vécu le meilleur et le pire le soir de Noël.
Et vous quel souvenir garderez-vous de ces fêtes passées ?

Un goût amer ?

Un peu de nostalgie ?

Une forme de reconnaissance ?

Et parlons du fameux « Jour de l’an » maintenant !
Votre cœur se gonflera-t-il de gratitude le premier janvier 2017 ou ressentirez-vous un vague soulagement que « les fêtes » soient enfin terminées ?

Qu’allez-vous faire et décider quand minuit sonnera ?

Répéter les mêmes mantras auxquels vous ne croyez plus ?
Boire le même champagne et avaler les petits toasts qui vous soulèvent le cœur ?
Faire le « clown » pour duper votre entourage ?
Sourire pour ne pas éclater en sanglots ?
Vous fondre dans la masse avec ce sentiment cuisant de solitude et d’insignifiance collé au cœur ?

La recherche du temps perdu

Alors que votre désir est ailleurs, que vos besoins profonds restent inassouvis ?

Vivrez-vous ce temps de « passage » comme un sursis ou comme une grâce ?

« A chaque jour suffit sa peine » Matthieu 6 : 34
« L’œil est la lampe du corps. Matthieu 6 : 22

 

Les bonnes résolutions s’évanouissent quand elles ne sont pas soutenues par une vision claire et une persévérance de chaque instant.

Que voulez-vous vraiment en cette nouvelle année 2017 ? Qui voulez-vous devenir ?

Croyez-vous encore au « père Noël » ou votre foi est-elle l’ancre de votre âme ?
Qu’avez-vous appris en 2016 de puissant, d’inoubliable ?
Quelles vérités avez-vous mis en pratique qui vous aideront l’an prochain ?

“Je crois que nous devons apprendre à marcher dans les vallées et dans les sommets, reconnaitre les temps où nos montagnes sont aplanies et celles où nos vallées sont exhaussées.”

Dieu met devant nous la mort et la vie à chaque nouveau jour et c’est dur de changer mais c’est possible.

Alice-Scarlett a vécu l’enfer et trouvé la joie.

Entre deux Noëls !

“Apprendre à vivre dans la lumière n’est pas l’affaire d’un Jour de l’an, mais d’une vie entière…”

Bon voyage en  2017 !

“Naufragées de l’amour” concourt sur aufeminin.com – Votez !

Naufragées de l'amour - Concours littéraire : nouvelle Oui !

Ma nouvelle “Naufragées de l’amour” entre dans la compétition pour le prix du site au féminin.com

 

aufeminin.com/ecrire-aufeminin/naufragees-de-l-amour

J’ai fait le pas. Retoucher un texte vieux de plusieurs années, chargé d’émotion Si dense.

Une parabole sur la descente aux enfers. Un message pour toutes les passionnées de la terre, les chercheuses d’amour.

Naufragées de l'amourOn me demandait 3000 caractères. Le défi de “tuer ses darlings” (tuer ses “chéris”) pour le mettre à disposition de toutes ces femmes qui cherchent sur au femina des réponses à leurs questions les plus banales : comment faire une béchamelle, comment soigner un bouton de fièvre, comment oublier le grand amour de jeunesse ou comment récupérer son ex….

J’ai posté l’information de ma participation au concours partout à la ronde.

J’espère qu’au moins mes amis se mobiliseront pour voter.

Je vous laisse découvrir “les naufragées de l’amour”…

like naufragee de l'amourVOTEZ !!!

en cliquant sur la touche J’aime

 

Bien à vous !

 

Il est là pour vous !

Voilà, mon premier roman est en ligne.
Il est là pour vous. Plus pour moi !

Je l’ai conçu avec passion, fièvre, délice, avec rage et amour.

Pour vous, plus pour moi.

Car la création demande une concentration totale, un engagement viscéral, un égoisme maîtrisé. Pour mieux laisser partir l’enfant ensuite.

“Un amour extravagant” ne m’appartient déjà plus.

Je ne regrette rien de toutes ces semaines de fécondation, de croissance, de réédition. Sans ce projet, j’aurai raté de belles rencontres. Ce qui est merveilleux, c’est que grâce à lui, la vie continue avec son potentiel de transformation, de remise en question.

Le journal de l’Ile rouge est le fil conducteur pour vous introduire pas à pas dans cette histoire d’Amour.

Bonne lecture et à tous merci pour vos encouragements.

 

“Il y eut un soir, il y eut un matin.”

Un rêve en marche

Le soleil se lève sur un jour nouveau.
Ce roman, je le portais en moi et voilà, il est pour vous désormais.
Dans 6 jours, celles et ceux qui auront cliqué sur le bouton de prévente pourront le découvrir. Et l’aventure ne fera que commencer.
Réaliser ses rêves, c’est traverser des mers de doute, des océans de crainte et prendre son courage à deux mains.
C’est aussi se rappeler à chaque instant que la course n’est pas toujours aux plus agiles et que la recherche de la perfection n’équivaut pas à la recherche de l’excellence.
« J’ai encore vu sous le soleil que la course n’est point aux agiles ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux intelligents, ni la faveur aux savants; car tout dépend pour eux du temps et des circonstances. »

Faire de son mieux, avec passion, avec persévérance, en comptant sur LUI.
Pleurs de joie de savoir que tout peut arriver.
Et cette certitude qui grandit dans mon cœur que tous nous pouvons réaliser notre rêve.
Ce sera peut-être long, difficile mais quel bonheur de se savoir vivant.

Mon « Ile rouge » est bien plus qu’un rêve, c’est une invitation !